Apprends-nous à déposer notre « oui » dans le tien, nous, membres de ton Église :
en paroisses ou en communautés, retirés au désert, enfouis dans le monde ou en mission...
multiples visages qui reflètent la diversité des appels que tu déposes en nous...

Don Bosco nous dit :


  | Don BOSCO nous dit:





lundi 18 juin 2018

Croyance et foi



Le chrétien est une personne "reliée",
car la foi chrétienne passe par la relation
[relation à Dieu, aux autres chrétiens, 
et à tous les autres].

La croyance solitaire, autonome, nomade,
qu’invoque à tout propos
le discours sociologique contemporain,
n’existe pas.

Elle est un leurre de l’individualisme,
un piège vers lequel nous nous précipitons
chaque fois que nous revendiquons
cette souveraine autonomie du choix,
cette désinvolture de la préférence,
dans lesquelles nous croyons voir
deux grandes vertus modernes.

En réalité, cette croyance solitaire
et ce bricolage individuel de la croyance
débouchent le plus souvent
sur des engouements
sans profondeur ni maturité, […]
dans une effervescence baroque
ou un désarrimage incontrôlé.

Pour échapper à ses propres folies,
toute croyance réclame d’être passée
et repassée au tamis de la critique raisonnable,
de la libre discussion,
de la patiente purification,
autant de choses qui impliquent
une relation organisée et suivie dans le temps…

Jean Claude Guillebaud

| Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►




dimanche 17 juin 2018

Un doux rafraîchissement



« Ce que la nourriture est à l'égard du corps, l'oraison l'est à l'âme ; et comme une personne qui ne prendrait ses repas que de deux, trois, quinze jours l'un, tomberait incontinent en défaillance et se mettrait hors d'état de faire ses fonctions, n'ayant ni force, ni vigueur, de même une âme qui ne vaquera point à l'oraison ou qui ne la fera que rarement, deviendra bientôt toute tiède, languissante, sans force ni vertu, ennuyeuse aux autres et insupportable à elle-même.

L'oraison est comme l'arrosement de notre âme. Les jardiniers sont soigneux de prendre leur temps pour arroser deux fois par jour leurs plantes durant les chaleurs et les sécheresses de l'été, et ils le font prudemment ; car sans cela, les plantes mourraient. [...] Ainsi la sécheresse venant à donner sur le jardin de notre âme, toutes les plantes y périraient si le soin et l'industrie du jardinier n'y pourvoyait, c'est-à-dire sans l'oraison qui, comme une douce rosée, humecte tous les matins nos âmes par la grâce qu'elle attire sur nous. 

Sommes-nous fatigués des rencontres et des peines qui arrivent durant le cours de la journée, nous avons encore le soir ce doux rafraîchissement, pour donner vigueur à toutes nos actions. Oh ! que l'âme fera de grands fruits en peu de temps, si elle est soigneuse de se rafraîchir par ce sacré arrosement ! »

St Vincent de Paul (1581-1660),
in "Élévations, Prières et Pensées", J. de Gigord, 1919.


| Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►




samedi 16 juin 2018

Une seule histoire


Il y a vraiment une seule histoire, et nous en avons l'assurance parce que Jésus- Christ est avec nous dès l'origine et jusqu'à la fin d'histoire : c'est lui, parce qu'il est homme qui contient tous les hommes, et nous avons à le rencontrer au plus intime de nous pour apprendre à travers lui à devenir universels. 

Il s'agit pour nous d'être présents à toutes les douleurs et souffrances, à toutes les famines et détresse,
à toutes les solitudes, à toutes infamies et misères morales, à tous les crimes.

Mais heureusement il s'agit aussi d'être présent à toutes les enfances, à toutes les joies, espérances et tendresses, à toutes les résurrections. 

C'est ainsi que nous commencerons à renaître et à revivre, et c'est ce qu'il faut faire. 

Il ne s'agit pas d'arrêter l'histoire ou de la regarder dans le passé : Jésus-Christ n'est pas dans le passé, Jésus -Christ est aujourd'hui, il est au-dedans de nous comme le cœur de notre cœur.  Et c'est à travers lui que nous pourrons embrasser toute l'humanité et considérer les uns les autres comme membre d'un seul corps animé par un seul souffle et porté par un seul amour. 

C'est du moins ce qui devrait être et nous le demanderons à Dieu. Seigneur, fais que tous ensemble nous devenions une humanité enfin humaine ! 

Et que sans bruit, dans la vérité, dans l'authenticité de chacune de nos journées, nous apportions à tous nos frères la lumière adorable de ton visage ; de ce visage imprimé dans nos cœurs et après lequel soupire toute la terre,  le visage de l'éternel Amour ! 

Maurice ZUNDEL

| Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►




vendredi 15 juin 2018

Personne ne naît en haïssant



J’ai toujours su qu’au plus profond du cœur de l’homme résidait la miséricorde et la générosité. 

Personne ne naît en haïssant une autre personne à cause de la couleur de sa peau, ou de son passé, ou de sa religion. 

Les gens doivent apprendre à haïr, et s’ils peuvent apprendre à haïr, on peut leur enseigner aussi à aimer, car l’amour naît plus naturellement dans le cœur de l’homme que son contraire. 

Même aux pires moments de la prison, quand mes camarades et moi étions à bout, j’ai toujours aperçu une lueur d’humanité chez un des gardiens, pendant une seconde peut-être, mais cela suffisait à me rassurer et à me permettre de continuer. 

La bonté de l’homme est une flamme qu’on peut cacher mais qu’on ne peut jamais éteindre. 

Nelson Mandela.

| Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►




jeudi 14 juin 2018

Ecouter


Il est fondamental d’écouter.
Communiquer signifie partager,
et le partage exige l’écoute, l’accueil.

Écouter est beaucoup plus qu’entendre.
Entendre concerne le domaine de l’information ;
écouter, en revanche, renvoie à celui de la communication,
et exige la proximité.

L’écoute nous permet d’avoir l’attitude juste,
en sortant de la condition tranquille
de spectateurs, d’auditeurs, de consommateurs.

Écouter signifie aussi être capable
de partager des questions et des doutes,
de faire un chemin côte à côte,
de s’affranchir de toute présomption de toute-puissance
et de mettre humblement ses capacités et ses dons
au service du bien commun.

Écouter n’est jamais facile.
Parfois il est plus confortable de faire le sourd.
Ecouter signifie prêter attention,
avoir le désir de comprendre, de valoriser,
respecter, garder la parole de l’autre.

Dans l’écoute une sorte de martyre se consume,
un sacrifice de soi-même dans lequel le geste sacré
accompli par Moïse devant le buisson ardent se renouvelle :
retirer ses sandales sur la « terre sainte » de la rencontre
avec l’autre qui me parle (Ex 3, 5).

Savoir écouter est une grâce immense,
c’est un don qu’il faut invoquer
pour ensuite s’exercer à le pratiquer.

Pape François

| Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►

| Découvrez 5 films primés du Festiclip 2018 !    http://www.festiclip.eu/ 

| J’AI VU ET VÉCU LE RÊVE MISSIONNAIRE DE DON BOSCO ►
Message du Recteur Majeur
Mon cœur déborde d’émotion. Et je peux vous confier très sincèrement qu’est encore vivant le rêve missionnaire qui a occupé tant de nuits de Don Bosco et qui a commencé précisément par la Patagonie. Je l’ai vu et vécu. Je pourrais dire que je suis entré dans le rêve de Don Bosco.
Lire le message ► 




mercredi 13 juin 2018

La bonne mesure ?


La foi ne se mesure pas. 
Il n'y a pas d'appareil à mesurer la foi.
Ne jugeons pas la relation des autres à Dieu, et la nôtre propre.
Il y a là un danger spirituel entretenu par les donneurs de leçon en tout genre.
La foi ne se confond pas avec des exercices de dévotion religieuse
et, en même temps, une foi qui ne se célèbre pas est en risque d'anémie.
Paradoxe chrétien par excellence, cet inconfort dans la vie de foi fait notre grandeur.

Nous ne progresserons dans la vie spirituelle qu'en nous détachant de tout esprit de mesure avec Dieu : la mise à mort de Jésus-Christ et l'événement de sa croix ne sont-ils pas littéralement insensés ?

Dépassons, traversons cette question du sens dans nos vies et dans l'histoire.
Ne coupons pas les cheveux en quatre ! Faisons confiance simplement.
Ayons chevillé au corps cette espérance que nous sommes dans la main de Dieu
et redressons la tête puisque nous sommes sauvés !

Hubert Cornudet

| Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►




mardi 12 juin 2018

La paix ne peut s’acheter



La paix ne peut s’acheter :
elle est un don à recevoir avec patience
et à construire « artisanalement »
par des petits et des grands gestes
qui impliquent notre vie quotidienne.

Le chemin de la paix se consolide
si nous reconnaissons
que nous avons tous le même sang
et faisons partie du genre humain ;
si nous n’oublions pas
que nous avons un unique Père céleste
et que nous sommes tous ses enfants,
faits à son image et à sa ressemblance.

Pape François

| Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►




lundi 11 juin 2018

Initiation




Dans un sens, tout ce que nous vivons est initiation, car tout nous fait devenir, avec ce qu'il y a en nous de bon et de tordu...

L'initiation, c'est trouver ce qui manque. C'est le commencement. C'est le creux qui découvre qu'il n'est pas fait pour rester vide, qu'il y a une finalité à cette fringale: Mon Dieu, vous me faites exister creusé.

De cela je vous dois amour, parce que c'est en proportion de ce qui a été creusé que je serai rempli.

Abbé Pierre,
extrait Dieu merci (1995)

|  Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►






dimanche 10 juin 2018

« Seigneur, aujourd’hui je Te donne mon cœur »


Bonne fête aux  Papas...  de Belgique
encore un peu de patience pour les autres !


Seigneur, veux-Tu mes mains pour passer cette journée à aider les pauvres et les malades qui en ont besoin ?  Seigneur, aujourd’hui je Te donne mes mains.

Seigneur, veux-Tu mes pieds pour passer cette journée à visiter ceux qui ont besoin d’un ami ?  Seigneur, aujourd’hui, je Te donne mes pieds.

Seigneur, veux-Tu ma voix pour passer cette journée à parler à ceux qui ont besoin de paroles d’amour ?  Seigneur, aujourd’hui je Te donne ma voix.

Seigneur, veux-Tu mon coeur pour passer cette journée à aimer chaque homme seul, rien que parce qu’il est un homme ?  Seigneur, aujourd’hui je Te donne mon coeur. 

Amen. 

Sainte Térésa de Calcutta (1910-1997)


|  Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►

|  Notre prière de la semaine 
Cette semaine, laissons le silence écrire notre prière ...
Beau dimanche!




samedi 9 juin 2018

Tu serais seul





Si tu es fatigué,
repose ta tête sur notre épaule.
Si tu as soif,
bois à la source de notre foi.
Si tu as faim,
mange le pain de notre amour.

Si tu es menacé,
que nos cœurs soient ton épée
et nos corps ton bouclier.
Si ton chemin est semé d'épines,
marche quand même,
nous t'accompagnerons.

Mais ne quitte jamais
le chemin de la liberté,
de l'honneur, de la vérité.
Sur une autre route,
tu serais seul.

Ne quitte jamais
le chemin de l'espérance
sur une autre route,
tu serais seul.

Auteur inconnu
Écrit sur les murs de Prague en 1968


Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►