Apprends-nous à déposer notre « oui » dans le tien, nous, membres de ton Église :
en paroisses ou en communautés, retirés au désert, enfouis dans le monde ou en mission...
multiples visages qui reflètent la diversité des appels que tu déposes en nous...

abonnement

|   Formulaire d'abonnement à nos publications   ►

Utilisez ce formulaire pour préciser le type d'abonnement souhaité parmi nos différents services (gratuits) de publication.

Don Bosco nous dit :


  | Don BOSCO nous dit:





10 août 2022

Aller de l'avant



Pour l’amour de Dieu notre Seigneur, gardez toujours la volonté d’aller de l’avant, évitant toujours ce qui pourrait vous retenir. En agissant ainsi, la tentation n’aura aucune prise sur vous. Voilà ce qu’il faut toujours faire, en plaçant au-dessus de tout la louange du Seigneur. Sans compter qu’Il ne vous demande pas d’accomplir des actions qui vous fatigueraient ou vous nuiraient. Non, Il veut que vous viviez joyeuse, donnant à votre corps ce qu’il lui faut. Que vos paroles, vos pensées et vos relations avec autrui soient en Lui.

Donc, pour l’amour de Dieu notre Seigneur, faisons effort en Lui. Nous Lui devons tant! Nous nous lassons plus vite de recevoir Ses dons que Lui de nous les accorder. Plaise à Notre Dame d’intercéder pour nous pécheurs auprès de son Fils et Seigneur, et de nous obtenir la grâce, avec notre effort et notre peine, de convertir nos esprits faibles et tristes en esprits forts et joyeux pour Sa louange.

Saint Ignace de Loyola,
Lettre à Inès Pascual (extrait)



| Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►




09 août 2022

Repos spirituel



Apprends-moi ô Dieu,
à Te confier tous mes soucis
et à me souvenir sans cesse de Ta miséricorde
afin que mon âme puisse, elle aussi,
jouir du repos spirituel.

Fais que mon repos ne soit pas excessif,
mais qu’il serve à réparer mes forces,
pour que je sois plus disposé à Te servir.

Qu’il Te plaise également de me conserver pur
dans mon corps et dans mon esprit,
me préservant de toute tentation et de tout danger
afin que mon sommeil lui-même
puisse servir à la gloire de Ton nom.


Jean Calvin

| Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►




08 août 2022

Le Temps

« Et qu’aujourd’hui étreigne le passé dans le souvenir, et le futur dans le désir... »


Et l’astronome dit, Maître, qu’en est-il du Temps ? Et il répondit :

Vous voudriez mesurer le temps, qui est infini et incommensurable.

Vous voudriez ajuster votre conduite et même diriger la course de votre esprit en fonction des heures et des saisons.

Du temps vous voudriez faire un fleuve, sur la berge duquel vous seriez assis pour le regarder couler.

Pourtant, ce qui est éternel en vous connaît l’éternité de la vie,

Et il sait qu’hier n’est que le souvenir d’aujourd’hui et que demain est son rêve.

Et que ce qui en vous chante et s’émerveille, réside encore au sein du premier instant qui dispersa les étoiles dans l’univers.

Qui parmi vous ne ressent point que son pouvoir d’aimer est sans limites ?

Et pourtant qui ne ressent cet amour, bien que sans limites, concentré au centre de son être, et n’errant pas de pensée d’amour en pensée d’amour, ni de geste d’amour en geste d’amour ?

Le temps n’est-il pas comme l’amour, indivisible et sans repos ?

Mais si dans vos pensées vous devez mesurer le temps en saisons, que chaque saison encercle toutes les autres saisons.

Et qu’aujourd’hui étreigne le passé dans le souvenir, et le futur dans le désir.


Khalil Gibran
Le Prophète (extrait)


“Écoutez la voix de la Création” est le thème et l’invitation du Temps de la Création de cette année. La période œcuménique commence le 1er septembre avec la Journée Mondiale de Prière pour la Sauvegarde de la Création et se termine le 4 octobre avec la fête de saint François.

| Lire le message du Pape François ►
 

| Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►




07 août 2022

Au milieu d'un champ de possibles



Tu es née au milieu d’un champ de possibles, avec un certain nombre de talents : tu ne peux pas tout faire, il y a même des choses que tu ne sauras jamais faire. Mais il y a beaucoup d’autres choses que tu peux faire, et c’est à toi de choisir parmi ces possibilités, et de faire fructifier son talent au mieux.


Ton champ de possibles, ça veut dire : le domaine de ta liberté, l’espace où tu peux faire de tes désirs des réalités, bref l’endroit où les choses sont accessibles, ou des possibilités te sont offertes.


Carpe Diem, en latin, cela veut dire : « Mets à profit le jour présent. » C’est Horace qui disait ce mot, pour rappeler que la vie est courte et fugitive, et qu’il ne faut pas la gâcher. »


La vie est trop courte pour la perdre à moitié.. Il faut vivre pleinement les heures de ton existence. Toutes ne seront pas intenses, bien sûr, car la vie est faite de contrastes. Mais il faut que tu n’en renies aucune.


Le sens de ta vie, voici le secret : « Fais de ton mieux. Puis laisse faire Dieu. » N’écoute pas ceux qui veulent t’éloigner de tes rêves, ceux qui veulent te décourager en chemin, ceux qui n’y croient plus. Que connaissent-ils de ton mystère ? C’est à toi de l’exprimer pleinement de toutes les forces de ton amour. Il faut être amoureux fou de la vie ! Il faut oser risquer ! Même quand tu crois oser, tu n’oses jamais assez. Dis-toi bien que quand on se donne, ce n’est jamais « trop ». On ne peut se tromper, on peut aimer mal, mais on n’aime jamais assez. Tu sais : le mal, on le fait si bien, et le bien, on le fait si mal… Fais de ton mieux ! Et quand tu auras fait tout ce qu’il t’est possible de faire, n’oublie pas de lâcher prise, et de t’abandonner à la volonté de Dieu. Parce que si tu n’as pas la foi, la vraie, eh bien tes rêves seront emportés comme des feuilles mortes au premier souffle de vent.


François Garagnon
« Jade et les sacrés mystères de la vie » (extrait)


| Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►




06 août 2022

Aimé par Lui


Dieu aurait pu venir revêtu de gloire, de splendeur, de lumière, de puissance, pour nous faire peur, pour nous écarquiller les yeux par des merveilles. Non, non! Il est venu comme le plus petit des êtres, le plus fragile, le plus faible. Pourquoi cela ? Mais pour que personne n’ait honte de L’approcher, pour que personne n’ait peur, pour que tous puissent L’avoir vraiment proche, s’approcher tout près de Lui, n’avoir plus aucune distance entre nous et Lui.


Il y a eu de la part de Dieu un effort pour s’abîmer, pour se plonger parmi nous, pour que chacun, je dis chacun de vous, puisse lui dire tu, puisse avoir confiance, puisse L’approcher, puisse se sentir pensé par Lui, aimé par Lui…


Aimé par Lui : voyez comme est grande cette parole ! Si vous comprenez cela, si vous vous souvenez de ce que je vous dis, vous avez compris tout le christianisme.


Saint Paul VI


| Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►




05 août 2022

Un regard aimant

En ce jour où nous célébrons les 150 ans de la fondation de l'Institut des Filles de Marie-Auxiliatrice...

Par la fenêtre de la Valponasca,
Ouvrons les yeux sur l'horizon de Dieu dans notre vie.
Qu’à travers ce regard, Marie-Dominique nous encourage,
nous soutienne et nous réconforte sur nos chemins de services...


Le regard aimant et créatif de Dieu nous a rejoints de manière singulière en Jésus. En parlant du jeune homme riche, l’évangéliste Marc note: Jésus posa son regard sur lui, et il l’aima (Mc 10, 21). Ce regard d’amour de Jésus se pose sur chacun d’entre nous. Frères et sœurs, laissons-nous toucher par ce regard et laissons-nous porter par lui au-delà de nous-mêmes! Et apprenons aussi à nous regarder les uns les autres pour que les personnes avec lesquelles nous vivons et que nous rencontrons – quelles qu’elles soient – puissent se sentir accueillies et découvrir qu’il existe Quelqu’un qui les regarde avec amour et les invite à développer tout leur potentiel.


Notre vie change lorsque nous accueillons ce regard. Tout devient un dialogue vocationnel, entre nous et le Seigneur, mais aussi entre nous et les autres. Un dialogue qui, lorsqu’il est vécu en profondeur, nous fait devenir toujours plus ce que nous sommes : dans la vocation au sacerdoce ordonné, pour être des instruments de la grâce et de la miséricorde du Christ ; dans la vocation à la vie consacrée, pour être louange de Dieu et prophètes d’une humanité nouvelle ; dans la vocation au mariage, pour être don réciproque, générateurs et éducateurs de vie. En général, dans chaque vocation et ministère de l’Église, qui nous appelle à regarder les autres et le monde avec les yeux de Dieu, à servir le bien et à répandre l’amour, en actes et en paroles.


Lorsque nous parlons de vocation, il ne s’agit donc pas seulement de choisir telle ou telle forme de vie, de vouer son existence à un ministère particulier ou de suivre le charisme d’une famille ou d’un mouvement religieux ou d’une communauté ecclésiale ; il s’agit de réaliser le rêve de Dieu, le grand projet de fraternité que Jésus avait dans son cœur lorsqu’il priait le Père : Que tous soient un (Jn 17, 21). Toute vocation dans l’Eglise, et plus largement dans la société, contribue à un objectif commun : faire résonner parmi les hommes et les femmes cette harmonie des dons nombreux et divers que seul l’Esprit Saint peut susciter. Prêtres, consacrés et fidèles laïcs, marchons et travaillons ensemble, pour témoigner qu’une grande famille humaine unie dans l’amour n’est pas une utopie, mais le projet pour lequel Dieu nous a créés.


Invoquons la lumière de l’Esprit Saint, afin que chacun d’entre nous puisse trouver sa place et donner le meilleur de lui-même dans ce grand dessein !


Pape François,
Message pour la Journée mondiale de prière pour les vocations - 8 mai 2022 (extrait)


| Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►




04 août 2022

La juste mesure


Il y a des gens qui se dépensent totalement pour les autres, sans égard à leurs propres besoins. Cela est tout à fait possible, pendant un temps, car s’occuper des autres apporte beaucoup. Mais, si je m’oublie totalement en prenant soin d’autrui, cela peut se retourner contre moi. Si ça dure trop longtemps, je risque l’épuisement.


Si je donne parce que j’ai besoin de recevoir, je n’y trouve jamais mon compte. Si seulement j’ai déjà reçu moi-même et si ce que j’ai reçu circule en moi, alors je peux donner sans m’appauvrir. Quand on donne, on se vide. Quand on ne fait que prendre, on s’étrangle. Il faut une juste mesure, un juste équilibre entre prendre et donner, entre le soin qu’on apporte aux autres et celui qu’on s’accorde à soi-même.


Tant que cela fait plaisir de travailler ou de s’investir pour les autres, on n’a pas besoin de se faire de grands soucis concernant les limites de ce que l’on peut faire. Mais dès que l’on se sent irrité, utilisé ou déçu, il faut prendre la situation au sérieux. Cela montre qu’on devrait revoir quelles sont nos propres limites. Si on dépasse les bornes, l’âme en est contrariée, elle résiste. Dès que l’on se sent irrité ou déçu l’âme réagit avec mécontentement, voir aussi avec résistance.


Il y a des gens qui trouvent génial tout ce qu’ils font. Quand ils portent secours à quelqu’un d’autre, il faut que cela se sache. Quand quelque chose leur réussit, c’est une performance extraordinaire qu’ils se sentent obligés de présenter de façon à ce que tout le monde s’en émerveille. Il leur faut sans cesse se mettre ne scène. Jésus nous invite à ne pas nous faire illusion sur ce que nous sommes et sur ce que nous faisons. Faisons déjà ce que nous devons faire à autrui, à nous-mêmes et ce que nous devons à Dieu à tel moment. Disons-le plus objectivement encore : Nous devons faire « ce qui se présente », ce qui doit s’effectuer à l’instant même. Nous devons ni exalter ce que nous faisons au plan religieux ni nous considérer comme supérieurs aux autres. Il ne nous faut pas non plus toujours présenter nos actes sous leur meilleur jour et sous les aspects les plus favorables, mais être simples dans ce que nous sommes et dans ce que nous faisons. Telle est la juste mesure. De plus, cela nous rendra finalement sympathiques aux yeux des autres.


Anselm Grün
« Trouver le juste équilibre vers une vie épanouie » (extrait)


| Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►




03 août 2022

Un fil d'heureuse vigilance...


Ce que nous appelons « terre d'exil » est souvent « terre promise » à laquelle manque notre attention. S'il faut revenir quelque part, revenir à ce qui est, il n'y a pas d'autre chemin que l'attention, que celle-ci soit sensible, affective, intellectuelle ou spirituelle...


« Les biens les plus précieux ne doivent pas être cherchés mais attendus » : c'est de la qualité de notre attente ou encore de notre désir que naît la qualité de notre attention.


L'attention est alors un autre nom pour l'Amour, quand celui-ci ne se contente pas d'émotions ou de bonnes volontés mais devient l'exercice quotidien d'une rencontre avec ce qui est, avec ce que nous sommes.


À travers les labyrinthes de nos préoccupations, il faudra garder un fil d'heureuse vigilance. Sans cette vigilance comment pourrions-nous reconnaître la présence Une sous ses formes multiples et goûter la Saveur ( Sapienza ) ? Comment pourrions- nous « prendre soin de l'Être » ?


Jean-Yves Leloup.
Un art de l'attention (extrait)



Ce vendredi 5 août 2022,

nous fêterons les 150 ans de la fondation de l’institut des Filles de Marie-Auxiliatrice, plus communément appelées dans le monde francophone les « Salésiennes de Don Bosco ». À cette occasion, nous vous proposons de découvrir en quatre temps la cofondatrice, sainte Marie-Dominique Mazzarello, à travers quatre aspects de sa vie et de son charisme.

-  Marie-Do, la pédagogue : « coach Mazzarello » ►  par Soeur Anne-Flore Magnan. 


-  Marie-Do, la spirituelle : « Libre pour aimer »  ► par Soeur Geneviève Pelsser 


À voir ou à revoir* : "À Mornèse avec Maïn "  ►  
un parcours à la découverte de l'esprit de Mornèse à travers les grandes étapes de sa vie...
* animation en visio-conférence organisée par le Conseil provincial à l'occasion du projet Mornèse 2022 (31 mai 2021)

| et PLUS encore : Site des Salésiennes de Don Bosco

| Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►




02 août 2022

Reflet

Seigneur Dieu,
Amour qui se propose à mon alliance,
qui suscite en moi la vie,
Feu brûlant qui ne s’éteint jamais,
consume mes passions
pour qu’elles deviennent don.
Aide-moi à faire de moi,
dans le silence et l’effacement absolu,
un espace illimité,
pour que ta Présence Infinie,
de lumière et d’amour,
y naisse et s’y révèle.
Apprends-moi à Te découvrir sans cesse,
et sois la respiration de ma vie,
mon ciel intérieur,
mon soleil caché,
ma tendresse,
et que je puisse, par Ta grâce,
refléter Ton visage à tous mes Frères. 

Ainsi soit-il.


Père Maurice Zundel


| Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►




01 août 2022

Le phare


Quand le phare projette sa lumière, il ne mesure pas l'intensité de l'orage, ni ne le juge. Avant de faire briller sa lumière, il ne se dit pas à lui-même : « Je dois comprendre où va ma lumière et pourquoi ? »


Tout ce qu'il sait, c'est qu'il a été construit pour supporter l'obscurité, le vent puissant et les vagues qui se briseront sans fin sur sa structure. De plus, il n'a pas peur. Il ne sait pas quand l'orage finira, et quel sera son degré d'intensité. Il ne sait pas pour quelle raison cet orage a été créé.


Tout ce que le phare sait ou connaît, c'est qu'il est en sécurité et qu'il doit faire briller sa lumière dans l'obscurité, afin d'aider les autres à trouver la sécurité du port. Il ne cherche pas à comprendre de quelle façon il est devenu une lumière, mais il sait ce qu'il est et ce qu'il doit faire. Il sait également que la lumière qu'il diffuse est attendue par ceux qui sont dans l'obscurité et qui la recherchent.


L'être humain est pareil à ce phare : il lui suffit d'ouvrir pleinement son cœur pour que rayonne sa lumière intérieure, transformant instantanément l'obscurité alentour en une douce et intense lumière d'Amour...


Conte philosophique
lu sur le blog "La petite douceur du cœur"


| Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►