Apprends-nous à déposer notre « oui » dans le tien, nous, membres de ton Église :
en paroisses ou en communautés, retirés au désert, enfouis dans le monde ou en mission...
multiples visages qui reflètent la diversité des appels que tu déposes en nous...

Don Bosco nous dit :


  | Don BOSCO nous dit:


Qui osera ?

|   Formulaire d'abonnement à nos publications   ►

Utilisez ce formulaire pour préciser le type d'abonnement souhaité parmi nos différents services (gratuits) de publication.




lundi 18 février 2019

Revenir à ce qui est


Ce que nous appelons « terre d'exil » est souvent « terre promise » à laquelle manque notre attention. S'il faut revenir quelque part, revenir à ce qui est, il n'y a pas d'autre chemin que l'attention, que celle-ci soit sensible, affective, intellectuelle ou spirituelle...

« Les biens les plus précieux ne doivent pas être cherchés mais attendus »: c'est de la qualité de notre attente ou encore de notre désir que naît la qualité de notre attention.

L'attention est alors un autre nom pour l'Amour, quand celui-ci ne se contente pas d'émotions ou de bonnes volontés mais devient l'exercice quotidien d'une rencontre avec ce qui est, avec ce que nous sommes.

À travers les labyrinthes de nos préoccupations, il faudra garder un fil d'heureuse vigilance. Sans cette vigilance comment pourrions-nous reconnaître la présence Une sous ses formes multiples et goûter la Saveur (Sapienza)? Comment pourrions- nous « prendre soin de l'Être » ?

Jean-Yves Leloup
Un art de l'attention

| Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►




dimanche 17 février 2019

« Un amour sans frontières »


Je crois en Dieu, le Père de Jésus Christ, et mon Père.
Maître du temps et de la vie, il est le Seigneur de toute l’humanité et de son histoire.
Il bénit la lutte des hommes et des peuples pour la justice, la fraternité et la paix.
Dans sa volonté d’amour, il les précède sur le chemin de leur libération.

Je crois en Jésus Christ, le Fils de Dieu et mon frère.
Il m’aide à croire en Dieu au milieu de tous mes doutes paralysants ;
Il m’aide aussi à espérer dans la venue d’un monde nouveau ;
Et il m’invite à témoigner de son amour sans frontières malgré toutes mes faiblesses.
Il m’invite à œuvrer, avec tous les assoiffés de paix,
pour un monde où chacun pourra enfin vivre dans la joie et la reconnaissance.

Je crois en l’Esprit Saint, qui est la présence efficace de Dieu
et la parole vivante de Jésus Christ dans notre monde et notre vie.

Karl Anschütz

| Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►




samedi 16 février 2019

L'aujourd'hui de Dieu



Accueilleras-tu le jour qui vient
comme un aujourd'hui de Dieu ?

Sauras-tu découvrir
des éveils poétiques en chaque saison,
aux jours de pleine lumière
comme dans les nuits glacées d'hiver ?

Sauras-tu égayer ton humble demeure
par des signes qui épanouissent le cœur ?
Sans arrière-pensée, sans regret, sans nostalgie,
cueillir les événements, même minimes,
avec un émerveillement non épuisable.

Va, chemine, mets un pas devant l'autre,
avance du doute vers la foi
et ne te préoccupe pas des impossibilités.
Allume un feu, même avec les épines qui te déchirent.

Frère Roger de Taizé

| Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►




vendredi 15 février 2019

Prie !


«Joindre les mains pour prier, 
c'est se mettre à lutter contre le désordre du monde. »
Karl Barth


Prie 
pour percer les nuages
et courir après le soleil.

Prie
pour dire que tu es vivant
et que rien ne saurait fermer ta bouche.

Prie 
pour crier que tu es libre d'inventer le cours de ta vie,
mais que tu es seul
et que tu as besoin qu'on marche à tes côtés.

Prie 
pour te plaindre et chanter,
pour te lamenter et danser.

Prie 
pour murmurer et pour hurler,
mais prie.

Prie 
pour rappeler au Père que tu existes
et qu'il est responsable de toi.

Prie 
pour rejoindre tes frères et sœurs et te lier à eux.

Dieu, tes frères et toi,
vous renouvellerez la face de la terre.

Charles Singer

| Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►




jeudi 14 février 2019

Lézardes


Les murs ne sont pas toujours au-dehors…

Dans tous les murs, il y a une lézarde,
dans toute lézarde, très vite,
il y aura un peu de terre,
dans cette terre la promesse d’un germe,
dans ce germe fragile,
il y a l’espoir d’une fleur,
et dans cette fleur, la certitude ensoleillée
d’un pétale de liberté.

Oui la liberté est en germe
même dans les murs les plus hostiles.
La liberté peut naître d’une fissure,
d’une rupture, d’un abandon.
Elle peut naître aussi d’une ouverture,
d’un mouvement ou d’un élan de tendresse.

Les murs les plus cachés sont souvent au-dedans
et dans ces murs aussi,
il y a des lézardes…

Laisse pousser tes fleurs !
Elles sont les germes
de ta vie à venir.

Jacques Salomé




Connaissez-vous "Don Bosco Green Alliance" ?
Don Bosco Green Alliance est un collectif international composé de jeunes qui fréquentent les institutions et les organisations Don Bosco et qui contribuent à la pensée, à la politique et aux actions environnementales mondiales..

À découvrir et à partager en suivant ce lien




| Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►




mercredi 13 février 2019

L'esprit critique

« Laissons les gens “intelligents” douter, critiquer, définir et classer les choses.
L’homme de cœur croit. Et le monde appartient à celui qui croit le plus

Henry Miller


Notre esprit critique n’est pas toujours de nature à nourrir notre discernement, notre perfectionnisme ou notre exigence. Il s’agit parfois d’un exercice de style aussi puéril que stérile qui consiste à se poser en s’opposant.

Le monde commence à nous échapper au moment où nous avons plus de choses à redire que de choses à dire. Au moment où le ressentiment domine le sentiment. Au moment où nous sommes davantage enclins à condamner qu’à louer.

Défions-nous du scepticisme qui est davantage un sabreur d’enthousiasme qu’un conducteur d’énergie. C’est l’intelligence du cœur, bien plus que celle de la tête, qui nous permettra de fortifier nos grands projets et de les mener à bien.

Le fin stratège, le froid cérébral peut se targuer de bien des succès. Mais la victoire finale, c’est le passionné, le cœur brûlant, qui l’emportera.  C’est la puissance de la ferveur, et non celle du calcul, qui doit nous mobiliser, nous conduire et nous transformer.

Soyons des êtres ardents, et ne laissons pas notre qualité d’être détournée par les cyniques et les madrés.

François Garagnon
extrait de "Pensées revigorantes" - Éditions Monte Cristo

| Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►




mardi 12 février 2019

La joie véritable



« Il ne faut pas confondre la joie avec ses différentes expressions à tous les niveaux : il y a le plaisir, le confort, la joie intellectuelle et artistique, la joie du travail bien fait ou de l'entreprise réussie ; il y a surtout les innombrables joies des relations humaines y compris la joie de l'amour qui doit accompagner l'homme pendant toute sa vie. 

Et cependant, toutes ces expériences ne sont que des formes extérieures de la joie. Plus ces formes sont importantes, plus leurs racines sont profondes. La joie véritable est située à une grande profondeur, et nous devrions creuser profondément en nous pour lui permettre de jaillir. C'est sans doute là le sens de l'expression que nous employons spontanément pour exprimer un grand bonheur : Je suis profondément heureux. 

C'est pourquoi tout grand bonheur est aussi silencieux. il ne peut être exprimé. Il est indicible. Il affleure rarement à la surface, et nous serions incapables d'en faire étalage. C'est à la racine même de notre être que nous sommes habités par notre joie. »

Dom André Louf (1929-2010),
"Au gré de sa grâce - Propos sur la prière", Desclée de Brouwer, Paris, 1989.



| Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►




lundi 11 février 2019

Dis-leur



Quand ils n’auront plus sur les lèvres
que l’infinie litanie des désastres,
quand leurs yeux s’arrêteront
sur un ciel verrouillé
et une terre à l’abandon,
quand ils plieront
sous la bourrasque
des illusions perdues,
et quand ils se laisseront gagner
par la froidure du dedans,
dis-leur…

Dis-leur seulement
qu’une Parole vient
qui brise les évidences,
dis-leur que de l’humain,
une autre version est possible,
dis-leur que l’hiver des cœurs
abrite une promesse !

Dis-leur surtout
que la lumière attend de naître
sous leurs pas, dans le terreau de leur fragilité reconnue !


Francine Carrillo




Présentation, Invitation et Inscription en suivant ce lien


| Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►




dimanche 10 février 2019

Ouvrir une fenêtre




Il y a des jours, Seigneur, où je ne sais plus rien.
Je ne sais plus ce que je suis, qui je suis.
Je ne sais plus pourquoi je suis là et où je vais.

Oh! Ce n'est rien, Seigneur, presque rien,
juste un peu de lassitude,
comme un ciel de nuit dans le midi de ma vie.

Alors, j'ai envie d'ouvrir une fenêtre, 
une fenêtre sur l'ailleurs,
sur l'ailleurs de moi,
sur l'ailleurs de mon quotidien.

Apprends-moi, Seigneur, 
à ouvrir le sens de ma vie, comme une route.
Pas une route facile, je le sais.

Il y aura toujours, malgré moi, de temps en temps,
la soif, la fatigue et la faim.
Mais, je sais aussi, qu'il y aura toujours au fond de moi,
cette force qui me fait tenir debout,
car, j'en suis sûr, le soir venu, tu seras là, à l'étape.

Alors, peut-être qu'autour d'une table,
en rompant le pain avec d'autres,
je trouverai un sens à ma vie. 

Père Robert Riber

| Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►




samedi 9 février 2019

Sauver !



Sauver,
c'est relever celui qui est tombé, qui s'est blessé,
le hisser vers la lumière et le laver de ses souillures.

Sauver,
c'est veiller avec soin malgré la fatigue et
l'incertitude pour que la guérison arrive,
c'est se tenir prêt à intervenir au moindre souffle,
au plus fragile des appels,
c'est arracher aux ronces qui déchirent les vêtements et le cœur.

Sauver,
c'est donner la tendresse même
quand tout espoir s'en est allé
car la tendresse a le pouvoir de traverser les vallées de la crainte
et de la mort et de faire se lever, maintenant, l'aurore définitive,
c'est prendre tout contre sa joue comme un enfant qui a peur.

Sauver,
c'est accourir pour retenir celui qui s'approche avec imprudence
de tous les ravins de la vie,
c'est libérer celui qui s'est enchaîné dans des situations inextricables
et qui s'est soumis aux pouvoirs mauvais.

Sauver,
c'est indiquer la lumière qui permet de se faufiler
à travers les taillis de la vie et de monter sur la montagne
où tous les visages sont transfigurés,
c'est se lier avec de douces attaches
car alors on avance ensemble
et on soutient celui qui est faible, c'est offrir son appui,
à jamais, à celui qui ne sait rien d'autre que s'éloigner et se perdre.

Sauver,
c'est tracer une croix sur le péché et dire:
«Viens, je t'aime !»

Sauver,
c'est donner du pain à celui qui crie à la faim,
c'est se donner à celui qui crie à l'amour,
c'est venir chaque jour et dire:
«Me voici! Que dois-je faire pour ton bonheur ? »
Mon Seigneur et mon Dieu
qui vient sauver les habitants de la terre !

Charles Singer

| Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►