Apprends-nous à déposer notre « oui » dans le tien, nous, membres de ton Église :
en paroisses ou en communautés, retirés au désert, enfouis dans le monde ou en mission...
multiples visages qui reflètent la diversité des appels que tu déposes en nous...

Don Bosco nous dit :


  | Don BOSCO nous dit:





mercredi 18 avril 2018

Humanisation



L'Homme n'est pas. L'Homme est à faire.
"Nous sommes des commencements d'homme"
nous dit saint Jacques (Jc 1,18).
Nous sommes des ébauches d'Homme.
Dieu ne crée pas l'Homme tout-fait,
Dieu a horreur du tout-fait.
Dieu crée l'Homme capable de se créer lui-même.

Notre tâche humaine est de créer l'Homme,
c'est-à-dire de faire que l'Homme soit.
Quel est celui qui oserait se lever pour dire :
moi, je suis un Homme ? ...
Il y a des choses qui sont toutes faites
mais l'Homme n'est pas une chose.
L'Homme est à faire.

Nos relations et nos institutions
doivent devenir véritablement humaines,
elles sont en cours d'humanisation.
Nous sommes en devenir,
ce sont nos décisions qui contribuent à faire
que nous soyons des Hommes.
Et nos décisions ne sont vraiment humaines
que si elles sont humanisantes.

Notre humanité passe par l'humanité des autres,
notre liberté passe par la libération des autres.
On ne devient pas tout seul un Homme libre,
On devient soi-même un Homme libre
quand on travaille à libérer ses frères.
On devient plus "Homme"
en travaillant à ce que le monde soit plus humain.

Ces décisions humanisantes,
il est rare qu'elles ne soient pas des sacrifices,
des morts à l'égoïsme,
on ne peut pas à la fois se donner et se garder pour soi.
Tout le monde sait par expérience 
qu'il n'y a pas de vie humaine humanisante authentique 
sans sacrifice.

François Varillon



Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires de ce blog font l'objet d'une modération et sont publiés après vérification de leur contenu.