Apprends-nous à déposer notre « oui » dans le tien, nous, membres de ton Église :
en paroisses ou en communautés, retirés au désert, enfouis dans le monde ou en mission...
multiples visages qui reflètent la diversité des appels que tu déposes en nous...

Don Bosco nous dit :


  | Don BOSCO nous dit:





vendredi 5 octobre 2018

Des mots qui chantent



Avant même d’avoir su lire, nous avons su parler. Et avant même d’avoir su parler, nous avons su chanter. Oh ! Pas forcément des vrais mots, mais des "la la la" qui disaient notre joie de vivre, notre bonheur d’être là, dans l’amour qui nous avait fait naître.

C’est ce bonheur là que disent les poèmes, ou plutôt que chantent les poèmes, puisque, vous l’avez sûrement remarqué, les poèmes ce sont des mots qui chantent.

Ce sont aussi des mots qui nous enchantent, même si nous ne comprenons pas toujours ce qu’ils veulent dire. Mais a-t-on besoin de comprendre le langage des oiseaux pour les aimer ?

Et que chantent-ils ? Des choses très simples: la joie d’un beau jour, le parfum d’une fleur, le ronronnement d’un chat, la lumière dans les yeux d’un ami… Toute la beauté du monde.

Nous savons bien que tout n’est pas toujours rose autour de nous. Qu’il y a des murs gris et des rues tristes, des ennuis et des misères, des gens qui souffrent et qui ont faim. Nous ne voulons pas les oublier, mais les aider. Les oiseaux et les poèmes chantent pour tout le monde.

Les poèmes nous rappellent la joie et le bonheur auxquels chacun a droit ; ils disent que la plus petite fleur, le plus léger papillon, le plus délicat petit cœur d’enfant ont besoin d’un peu de beauté pour vivre.

C’est ce que chantent les oiseaux dès le matin dans les arbres. C’est ce que chantent toujours les poèmes si on les écoute bien.

Jacques CHARPENTREAU (1928-2016)

| M J Le Chateau : BIENVENUE !  

| Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►

1 commentaire:

  1. Myriam de Terwangne5 octobre 2018 à 06:53

    Magnifique texte de Jacques Charpentreau , Merci ! En écho quelques citations et un merci à Franz Defaut !Suivra une belle prière" Seigneur , fais de nous des pélerins " etquelques belles photos de la migration des grues ! ,

    Bonne fête à toutes celles qui portent un prénom de fleur aujourd' hui 5 octobre!

    Sous l' ambre du soleil levant , bon mois d' octobre !

    Excellente journée !

    Merci à Franz Defaut pour la maitrise du Blog depuis tant d' années !
    Les textes , citations , et musiques que tu postes sur le blog sont comme un grand tissage dans les coeurs .
    Chaque lecteur y ajoute - comme dans  un patchwork - le tissage de son propre regard , de sa propre lecture .
    Et le Grand Tisserand , c' est le Seigneur , bien sûr !

    LIBELLULE
    Entendre en soi  à chaque nouveauté , à chaque étonnement, surprise ou émerveillement ... une musique !
    - Libellule -

    QUELQUES CITATIONS :

    "Un trait de violoncelle 
    souligne le grain de cet instant 
    où tout est don ."
    - Francine Carillo -

    " Intérieure est la clairière 
    pour l' oiseleur de l' invisible ";
    - Gilles Baudry -

    " Nous allons dans les couleurs
    à pas d' amour
    entre la mémoire et l' attente
    vers ce qui nous aimante
    avec l' inhabitude du quotidien."
    - Gilles Baudry -

    Il y a de ces hasards cachés de par le monde qui font des signes étoilés au bout de notre espoir. Et la plupart du temps, à l´heure où l'on s'y attend le moins.  Roger Mondolini

    La vie spirituelle jaillit dans "les pâturages du cœur", dans ses espaces libres, dès que ces deux êtres mystérieux, Dieu et l'Homme s' y rencontrent.  Paul Evdokimov - Théologien orthodoxe.


    SEIGNEUR, FAIS DE NOUS DES PELERINS

    Seigneur, fais de nous des pèlerins
    heureux de partir chaque matin sur des routes nouvelles.
    Des pèlerins contents de marcher avec leurs frères et sœurs
    et soucieux de n'abandonner personne derrière.

    Des pèlerins sensibles aux besoins de leurs compagnons,
    surtout quand le pain diminue et que la route se fait longue.
    Des pèlerins qui choisissent les routes accueillantes
    de la fraternité et de la confiance.

    Des pèlerins qui cherchent les puits de ta parole
    dans le désert de leur solitude.
    Seigneur, fais de nous des pèlerins
    qui guettent les signes de ta présence
    dans le brouillard de leurs doutes.

    Des pèlerins pressés de reprendre la route
    aux lendemains des tempêtes que tu as apaisées.
    Des pèlerins qui évitent les routes sans issues
    du désespoir et du matérialisme.
    Des pèlerins qui ne suivent pas les mirages
    d'autres biens que ceux que tu nous demandes de rechercher.

    Des pèlerins qui n'ont d'autre guide
    que celui qui leur montre le chemin de la Vie.
    Des pèlerins qui osent frapper à la porte du cœur des autres,
    même quand elle est étroite.
    Des pèlerins qui savent que ton royaume
    appartient à ceux qui te suivent sur les voies de service.
    Seigneur, fais de nous des pèlerins
    prêts à vaincre les obstacles de la route
    pour apercevoir, un jour, les parvis de ta maison.

    Des pèlerins joyeux de revenir, après un long voyage,
    vers Celui qui les attend, au seuil de leur Cinquième Jour,
    pour les accueillir au banquet du Royaume,
    et être heureux avec Toi, pour l'éternité!
    Amen.

    Ginette April-Daigle, Pèlerins en marche, 2003 no 2

    LE LAC DU DER ET LES GRUES
    https://www.google.be/search?q=lac+de+der+grues+sunrise+images&rlz=1C1AVSA_enBE432BE432&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ved=2ahUKEwiFmIjGpe3dAhXK_KQKHcAlA74QsAR6BAgFEAE&biw=1600&bih=789


    RépondreSupprimer

Les commentaires de ce blog font l'objet d'une modération et sont publiés après vérification de leur contenu.