Apprends-nous à déposer notre « oui » dans le tien, nous, membres de ton Église :
en paroisses ou en communautés, retirés au désert, enfouis dans le monde ou en mission...
multiples visages qui reflètent la diversité des appels que tu déposes en nous...

Don Bosco nous dit :


  | Don BOSCO nous dit:





jeudi 29 novembre 2018

Merci pour ce jour nouveau !



Père, merci pour ce jour nouveau !

Donne-moi la paix et la force de vivre ce que j’aurai à vivre.

Donne-moi de tout regarder, aujourd’hui, avec des yeux d’amour.

Donne-moi d’aller au-delà des apparences jusqu’aux profondeurs.

Ferme mes oreilles aux médisances.

Garde ma langue de tout ce qui peut blesser,
décourager, rendre méchant.

Que les pensées qui bénissent et qui rendent heureux
habitent mon esprit.

Garde-moi dans ta présence tout au long de ce jour.

Qu’elle me rende bienveillant et souriant.

Ainsi soit-il.  


Père André Sève (1913-2001)


| Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►

1 commentaire:

  1. Myriam de Terwangne29 novembre 2018 à 06:45

    Merci pour ce beau texte ! Le Psaume 118, 24 donne ici sa réponse , un poème de Justus A. Van Tricht et une jolie fable de Alain Gautron ont un message à vous livrer ;

    Faites connaissance avec le Bienheureux Alberto Marvelli ( 1918 - 1946 ) , avec la vie et la foi de cet oratorien salésien de Rimini .

    Un prélude et fugue n°9 de Bach est proposé à votre écoute .
    Très belle journée !

    THIS IS THE DAY THE LORD HAS MADE
    LET US REJOICE AND BE GLAD IN IT
    Psalm 118, 24

    Très beau chant choral sur ce psaume 118 :

    https://www.youtube.com/watch?v=1fvG1fsOvig

    This is the day that the Lord has made; let us rejoice and be glad in it. This is the day that the Lord has made. O give thanks to the Lord, for He is good; His mercy endureth forevermore. I called upon the Lord in distress; He answered me and set me free. The Lord is my strength and my song and my salvation.



    https://www.google.be/search?q=a+new+day+in+the+lord+rejoice&rlz=1C1AVSA_enBE432BE432&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ved=2ahUKEwidkfa87PjeAhXCZVAKHURNDXQQsAR6BAgEEAE&biw=1777&bih=876


    ALS HET GAAT OM LIEFDE GEVEN
    Justus A. van Tricht

    Als het gaat om liefde geven
    word je daarmee ook omgeven.
    Waar met liefde wordt gesproken
    blijft die nimmermeer ontbroken.

    Liefd' is als een warme deken
    en hoort nimmer te ontbreken.
    Liefde gaat een mens ontdekken
    waar die hem toe op zal wekken.

    God laat liefde ons voorleven
    rijkelijk uitdelend te geven.
    Want Zijn liefde zorgt voor banden
    zal met Zijn handen omranden!.
    Justus A. Van Tricht – 27 november 2018 -

    BIENHEUREUX ALBERTO MARVELLI ( FERRARE 1918- 1946 )
    Oratorien de la Maison Salésienne de Rimini
    Béatifié par le Pape Jean- Paul II, le 5 septembre 2004 .
    Sa fête est le 1er octobre

    ALBERTO MARVELLI

     « C’est vraiment un nouveau monde qui s’ouvre à moi quand je contemple Jésus dans l’Eucharistie. Chaque fois que je communie, chaque fois que Jésus vient en moi, avec sa divinité et son humanité, qu’il vient au contact de mon âme, il y a en moi une vague de bonnes résolutions; il y a une flamme qui me brûle et qui me consume : et cela me rend tellement heureux ! »
    - Alberto Marvelli -( 1918- 1946 )

    https://www.radio-silence.org/Sons/2016/LSM/pdf/lsm20161005.pdf

    La palette de Peintre
    L' humilité ; Règle de Saint Benoît pour les Oblats Chapitre : 7, 31- 33

    http://www.benedictines-ste-bathilde.fr/De-l-humilite-Chapitre-7-31-33


    PRELUDE ET FUGUE N° 9 DE BACH
    Merveilleux

    https://www.youtube.com/watch?v=0oL4IJrS7GEf


    ALAIN GAUTRON
    L' ânesse, la poule et la chèvre

    La poule un jour dit à l’ânesse :
    -Ne vas-tu pas te taire enfin ?
    De braire n’as-tu point de cesse !
    Tu as réveillé mes poussins !
    Les murs de mon poulailler tremblent,
    Et c’est ainsi chaque matin.
    Ne pourrais-tu pas, il me semble,
    A tout ce bruit mettre le frein ?
    Au moins réduire le volume,
    Et changer d’air pour une fois.
    Celui-là hérisse mes plumes.
    Va donc hurler au fond du bois !
    *
    -Ô Ciel ! Voyez cette l’ignorante 
    Imperméable à la beauté !
    Mais je ne hurle pas : je chante !
    *
    -Et moi je ponds des œufs carrés !
    *
    -Moque-toi ! Oui, je vocalise
    Et l’on dit que mon chant est beau !
    *
    -Je ne vois là que vantardise.
    Qui donc l’affirme ? Les corbeaux ?
    *
    -Et toi, quand je fais méridienne,
    Qui vient caqueter sous mon nez !
    *
    -Entendu. Qu’à cela ne tienne :
    Devant un juge allons plaider !
    *
    Ce juge était en l’occurence
    Une chouette des environs
    Qui leur prescrit la tolérance
    Contre leurs derniers ducatons.
    Les deux plaideurs, la tête basse,
    Regrettant leurs transports passés,
    Firent la paix, de guerre lasse.
    Une chèvre vint à passer.
    *
    -Nous voilà ruinés ! fit l’ânesse.
    *
    -Hélas, dit l’animal bêlant,
    Sans doute une experte en sagesse,
    Il fallait y songer avant !
    AG ( Alain Gautron )

    RépondreSupprimer

Les commentaires de ce blog font l'objet d'une modération et sont publiés après vérification de leur contenu.