Apprends-nous à déposer notre « oui » dans le tien, nous, membres de ton Église :
en paroisses ou en communautés, retirés au désert, enfouis dans le monde ou en mission...
multiples visages qui reflètent la diversité des appels que tu déposes en nous...

Don Bosco nous dit :


  | Don BOSCO nous dit:





mardi 10 juillet 2018

La route de la vie



Au début, je voyais Dieu comme mon observateur, mon juge, comptant toutes les choses que j'avais mal faites, pour qu'Il puisse savoir si j'avais mérité le Ciel ou l'enfer quand je mourrai.


Mais plus tard, quand j'ai rencontré Jésus, il me sembla que ma vie était plutôt comme une balade en vélo, mais c'est un vélo-tandem, et j'ai remarqué que Jésus-Christ était à l'arrière m'aidant à pédaler.
Je ne sais plus au juste quand Il me suggéra que nous changions de places, mais la vie n'a jamais été la même depuis. Quand j'avais le contrôle, je connaissais le chemin. C'était plutôt ennuyeux, mais prévisible...  C'était le chemin le plus court entre deux points.

Mais quand Il prit le guidon, Il connaissait de beaux et longs détours, par des montagnes, des endroits rocheux à des vitesses à se casser le cou, tout ce que je pouvais faire était de m'accrocher ! Même si ça semblait être folie, Il me disait : « Pédale ! »

Je m'inquiétais et étais anxieux et demandais : « Où m’emmènes-tu? » Il riait et ne répondait pas, et je commençais à apprendre la confiance.

J'oubliai ma vie ennuyeuse et entrai dans l'aventure. Et quand je disais, « J'ai peur », Il se penchait derrière pour toucher ma main.

Il m'amena à des gens pour donner ce dont j'avais besoin, des cadeaux de guérison, acceptation et joie. Ils m'offrirent des cadeaux à emporter pour mon voyage, celui de mon Seigneur et le mien.
Et nous étions sur la route de nouveau. Il disait : « Donne ces cadeaux ; ils sont des bagages en trop, trop de poids ». Alors je les donnais aux personnes que nous rencontrions, et je découvrais qu'en donnant je recevais, et toujours notre fardeau était léger.

Au début, je ne Lui faisais pas confiance pour le contrôle de ma vie. Je pensais qu'Il allait me mener à un accident ; mais Il connaît les secrets du vélo, sait comment l'incliner pour prendre des virages difficiles, sait comment le faire sauter pour éviter des rochers, sait comment aborder des passages effrayants.

Et j'apprends à me taire et à pédaler dans les endroits les plus étranges, et je commence à apprécier la vue et l'air frais sur mon visage avec mon agréable compagnon de tout instant, Jésus-Christ.
Et quand je suis certain que je ne peux plus continuer, Il sourit seulement et dit : « Pédale »...

Anonyme

| Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►

1 commentaire:

  1. Myriam de Terwangne10 juillet 2018 à 06:58

    Merci ! Quelle belle image estivale - le vélo - pour faire comprendre cette confiance progressive et peu à peu immense en la Providence de Dieu !
    En écho , une citation de Saint François de Sales , un diapporama sur la source ,un chant matinal de louange au Seigneur , un beau texte de Lytta Basset et des paroles de Saint François de Sales joliment illustrées .

    Bonne fête Ulric ce 10 juillet !

    Excellente journée !

    SAINT FRANCOIS DE SALES
    Vous allez prendre la haute mer du monde ; ne changez pas pour cela de patron [cadran], ni de mât, ni de voile, ni d'ancre, ni de vent. Ayez toujours Jésus Christ pour patron, sa croix pour arbre, sur lequel vous étendez vos résolutions en guise de voile ; que votre ancre soit une profonde confiance en lui, et allez à la bonne heure. Veuille à jamais le vent propice des inspirations célestes enfler de plus en plus les voiles de votre vaisseau et vous faire heureusement surgir au port de la sainte éternité .  St François de Sales. EA, Lettre n° DCXXXVII

    NEDERLAND ZINGT / DANK U VOOR DEZE MOOIE MORGEN !
    Un chant de reconnaissance et de merci au Seigneur : Très facile à chanter et profondément joyeux! !
    https://www.youtube.com/watch?v=Jl7FACCvO7M

    DIAPORAMA :
    Un poème de Christian Blanchard : «  «  Fraîcheur « 
    «  ..jolie petite source peut- être née dans un creux de rocher .... »

    http://slideplayer.fr/slide/1372050/

    Bonne vision de ce livre- nature de Roland Mey
    https://www.infosuroit.com/wp-content/uploads/2017/03/livre-litterature-nature-poesie-Photo-Roland_Mey-via-Pixabay.jpeg

    LYTTA BASSET-
    Quand je risque une parole, Seigneur,
    qu'elle monte en moi
    de ce lieu où tu viens à ma rencontre !

    Quand je risque une parole, Seigneur,
    qu'elle soit comme un chant clair
    pour appeler les autres à la vie !

    Quand je risque une parole, Seigneur,
    qu'elle soit comme l'eau fraîche
    puisée à ta source vive !

    Et quand je risque un geste, Seigneur,
    qu'il parle encore de toi
    comme un signe bienfaisant !
    Lytta Basset - «  Traces vives « 

    Cinq pensées de Saint François de Sales en sets de table !

    http://www.diocese-annecy.fr/diocese/les-paroisses/doyenne-du-parmelan/paroisse-saint-francois-de-sales/jeunes/aumonerie-college-2016-2017/sets-de-table.pdf

    RépondreSupprimer

Les commentaires de ce blog font l'objet d'une modération et sont publiés après vérification de leur contenu.