Apprends-nous à déposer notre « oui » dans le tien, nous, membres de ton Église :
en paroisses ou en communautés, retirés au désert, enfouis dans le monde ou en mission...
multiples visages qui reflètent la diversité des appels que tu déposes en nous...

Don Bosco nous dit :


  | Don BOSCO nous dit:





lundi 9 juillet 2018

Quand vient l’été



Quand vient l’été vient le désir de se laisser aller,
d’en finir avec les contraintes et les plaintes
pour retrouver la légèreté, la simplicité d’être.

Quand vient l’été vient le désir de ralentir le pas,
de se promener doucement dans sa vie
pour en cueillir le goût, en savourer le relief.

Quand vient l’été vient le désir de s’élever
au-dessus des brumes du chemin
pour renouer avec ce qui en soi est vivant.

On voudrait tant se poser dans la tranquillité,
laisser fleurir le silence,
soigner la qualité de sa présence.

Mais à vouloir ainsi, on risque le désespoir,
car la vie est toujours de « l’autre »
qui fracture les envies et découd les projets.

Elle sème le désordre chez les plus organisés,
emmène les plus prévoyants en terre d’imprévu,
fait taire toute prétention à la maîtrise.

Le malheur n’est pas qu’il en soit ainsi,
il est de se raidir dans ses attentes,
de préférer ses rêves à l’appel du présent.

Il est surtout de bouder l’inédit,
qui a pourtant force de révélation
quand on renonce à la frustration.

La vraie joie prend par surprise,
elle surgit moins de ce que l’on prévoit
que de la réponse que l’on offre à ce qui arrive.

Aux matins pluvieux comme aux matins heureux,
aux heures tragiques comme aux heures magiques,
il n’y a d’autre bonheur que celui de répondre présent.

Alors, vient le souffle de rester debout
et cette douceur du lointain quand on ouvre les mains
pour accueillir ce qui aujourd’hui sera pain.

Francine Carillo
(pasteure et écrivain)

| Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►

1 commentaire:

  1. Myriam de Terwangne9 juillet 2018 à 06:34

    Merci pour les pépites de ce texte ! En écho , un autrevextrait de Francine Carillo et de belles réflexions de Marguerite Hoppenot.
    D' autre part , un hommage à l' écrivain Georges Emmanuel Clancier décédé ce 4 juillet 2018 à l' âge de 104 ans : deux extraits de cet auteur et une page d' oiseaux dela Pocatière au Québec terminent cette page .

    Bonne fête Amandine !

    Excellente journée!

    FRANCINE CARILLO
    Au pli 
    du temps

    Dieu a mis
    son tablier

    et s'en vient
    jardiner
    chez vous

    ne craignez
    pas
    pour
    votre champ


    Francine Carrillo



    GEORGES- EMMANUEL CLANCIER
    Qui d'un pas céleste
    glisse et tournoie

    Qui là-bas passe
    à la dérobée ?

    par les chemins
    de fortune?

    Quelle ombre en-deçà 
    au-delà 

    en filigrane
    danse 

    que nul mot
    ne dessine?
    «  contre -chants «  , Georges Emmanuel Clancier

    GEORGES EMMANUEL CLANCIER
    Oui, Jean-Pierre, continue, dis-moi tous les arbres que tu planteras, toutes les pièces que tu ajouteras à la cuisine, à la salle commune et à la chambre des Châtains, dis-moi les amis, les amies que tu amèneras, vos jeux, vos promenades, vos rêves. Dis-moi que tu aimeras, qui t'aimera, dis-moi ta femme, votre bonheur, ton travail, vos enfants. Dis-moi ta vie, dis-moi la vie quand je ne serai plus, que je la vive à travers tes paroles, que je vive toutes ces années, tous ces êtres que je connaîtrai pas, que je les vive d'un trait en t'écoutant, en te regardant vivre tant que j'entends, que je vois, que je respire encore.
    - Georges Emmanuel Clancier , la halte dans l' été -

    MARGUERITE HOPPENOT : «  A l' écart . »
    Voulez-vous venir à l'écart pour prendre un peu de repos, pour prendre le temps de vous reposer, de vous poser à nouveau?

    Voulez-vous que nous prenions le temps d'être en vacances, d'être vacants, d'être désencombrés... libérés... à vide...avides, pas préoccupés, mais assoiffés de quelque chose de neuf... de vivant...de nouveau?
    Marguerite Hoppenot, PRIER c'est AIMER, p. 61

    Un article sur Marguerite Hoppenot , paru dans la revue «  Panorama de mars 2018 »

    http://www.mouvement-seve.fr/wp-content/uploads/2017/09/Panorama-mars-2018.pdf


    MARGUERITE HOPPENOT
    «  Si Dieu nous a faits tous différents , Il nous a donné à tous un diapason sacré , un germe d' amour dans le coeur .
    C' est en nous accordant à l' Amour qui nous habite que nous pouvons nous accorder tous les uns aux autres « 
    -Marguerite Hoppenot -

    Oiseaux de la région de la Pocatière au Québec
    Cliquez sur le nom des oiseaux à droite de la page
    et déroulez le curseur vers le bas pour voir l' oiseau
    Bonne découverte !

    http://oiseauxlapocatiere.blogspot.com/2015/02/en-attendant-que-lhiver-se-termine.html

    RépondreSupprimer

Les commentaires de ce blog font l'objet d'une modération et sont publiés après vérification de leur contenu.