Apprends-nous à déposer notre « oui » dans le tien, nous, membres de ton Église :
en paroisses ou en communautés, retirés au désert, enfouis dans le monde ou en mission...
multiples visages qui reflètent la diversité des appels que tu déposes en nous...

Don Bosco nous dit :


  | Don BOSCO nous dit:





jeudi 2 août 2018

Ma vie


J'ai eu vingt ans et bientôt trente, les quarante ont suivi et aussi les cinquante,
avec quelques unités pour perturber les comptes.

J'ai lu des magazines qui parlaient de mes rides, de bouchers qui taillaient dans les bides
et remontaient des seins à la file comme dans les usines pour les automobiles.

Rester jeune, peu importe le prix !
Info, intox, il paraît même que le botox...
Alors, là, moi, j'dis stop.

Remonter le temps?
Avoir encore vingt ans ?
Ça va pas, non ?
Tu sais quoi ?
J'ai pas le temps !

Demain, dans un mois, dans un an,
j'irai me balader pas très loin sur la plage et je ramasserai des galets arrondis
que je colorierai aux couleurs du bonheur.
Je lirai des légendes, écouterai des contes et puis les offrirai à qui voudra entendre.
Je me ferai des amis, au hasard sur la toile, dans la rue ou au bar;
on discutera jusqu'au bout de la nuit de la vie, de l'amour et de la mort aussi.

Demain, dans un mois, dans un an,
j'aurai les bras câlins de mes petits enfants à mon cou enroulés pour mieux me protéger.
Mes enfants seront là et nous nous sourirons, heureux d'avoir su traverser sans sombrer
les tempêtes, les naufrages et puis quelques orages.
Il m'arrivera encore de chanter, de danser et de me régaler de gâteaux, de bonbons,
de p'tits plats mijotés sans penser aux kilos ou bien à ma santé.

Demain, dans un mois, dans un an,
Je sortirai la nuit avec tous les hiboux et verrai le soleil sur la mer se lever.
Je marcherai longtemps en goûtant le silence. J'aimerai les odeurs de la mousse en automne
et du foin en été et le chant des cigales et le soleil brûlant.
J'écouterai toujours le malheur qui se plaint.
J'éprouverai encore les bouffées de colère face à la bêtise et la haine étalées.
Jamais ni l'injustice ni l'infamie je n'accepterai et lèverai en l'air, mon poing avec rage.

Demain, dans un mois, dans un an...

Et si la mort survient, car elle survient toujours, la garce,
elle me trouvera debout, occupée et ridée.

Un texte de Mireille Bergès (décédée en 2017)


| Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►

1 commentaire:

  1. Myriam de Terwangne2 août 2018 à 06:47

    Merci ! " Saisir l' instant , c' est le plus beau présent ", écrit
    Libellule . Les projets futurs de Mireille Bergès sont très beaux aussi .... " avec tous les hiboux et verrai le soleil sur la mer se lever " .
    Même la mort - demain - ou quand elle nous prend - nous réserve une Espérance ... ce sont les mots de notre Foi !

    Un texte de François Garagnon " La petite musique de la joie" , et un texte de Libellule précèdent la Valse du Printemps de Frédéric Chopin avec de belles éclosions de fleurs: chaque jour éclosent les signes d' UN PRINTEMPS NOUVEAU, à voir avec le clin d' oeil amoureux ...de Dieu !

    FRANCOIS GARAGNON
    «  La petite musique de la joie « 

    « Comment jouer la petite musique de la joie ?

    En jouant sur les notes suivantes : positiver, dédramatiser, prendre du bon côté, garder l'espoir, rester stoïque, s'attarder sur la face ensoleillée des êtres et des événements, poétiser aussi.

    Ne pas laisser prise à la complication, qui éveille tout ce qui est trouble, obscur ou embrouillé. 

    C'est quand nous compliquons les choses que nous désertons la joie. 

    Dans le grand livre de ta vie, ouvre un chapitre intitulé : « Petits événements de rien du tout qui changent la vie du tout au tout ».

    Fais collection de silences d'or. Ces instants précieux et chatoyants qui dansent comme des poussières de soleil et dont aucune parole ne saurait atteindre l'absolue plénitude.

    François Garagnon, 
    (extrait du livre : Jade et les clins-Dieu de M. Saint Esprit - Edts Monte Cristo)

    LIBELLULE

    «  Notre vie est un chant à découvrir en soi ,
    Notre vie est un champ à cultiver en soi ,
    Un coeur à choeur ou un choeur à coeur !
    Recevons en nous ce Dieu qui nous conduit
    vers chaque aujourd' hui ! »
    - Libellule – 28 mai 2018 -

    FREDERIC CHOPIN : La Valse du Printemps
    https://www.youtube.com/watch?time_continue=99&v=a0hFZPvanMs

    RépondreSupprimer

Les commentaires de ce blog font l'objet d'une modération et sont publiés après vérification de leur contenu.