Apprends-nous à déposer notre « oui » dans le tien, nous, membres de ton Église :
en paroisses ou en communautés, retirés au désert, enfouis dans le monde ou en mission...
multiples visages qui reflètent la diversité des appels que tu déposes en nous...

Don Bosco nous dit :


  | Don BOSCO nous dit:





mercredi 5 septembre 2018

Temps vide



Parfois, dans nos journées,
des temps de vide nous sont offerts...
Notre problème, c'est que nous ne les acceptons pas...
Nous voulons les remplir à tout prix et tout de suite :
en s'impatientant (dans une file d'attente par exemple),
en allant manger une barre de chocolat,
en allumant la télé, la radio,
en se jetant sur le téléphone,
en "faisant" quelque chose, ...

Cela nous est-il déjà arrivé ?
Peut-on désormais essayer d'offrir
une petite minute de ces temps "vides" à Dieu?
Juste pour Lui, pour qu'Il en fasse ce qu'Il désire...

Mère Teresa

| Voir la vidéo du jour ►   et   notre soleil du jour ►

| Éduquer à la richesse ► (sur notre blog "Annonces")

1 commentaire:

  1. Myriam de Terwangne5 septembre 2018 à 06:55

    Merci pour ce texte ! En écho un texte de Catherine Aubin ( silence / accoucher de soi- même ) et le Père Paul Baudiquey ( regard / puits profond )

    et une oeuvre d' art de Rembrandt peignant Tobie - portant aveugle - qui est peint dans une lumière toute intérieure: un beau tableau : " Le Philosohe en méditation " sont proposés à notre lecture , à notre vision .

    Excellente journée !

    CATHERINE AUBIN : LE SILENCE
    Dans le silence, tout l'homme devient écoute, et il commence alors à être plus humain. Ce ne sont pas les bruits et les agitations diverses qui nous font prendre conscience de qui nous sommes ni de vers qui ou vers quoi nous allons, ni du sens à donner à notre existence, non, c'est ce silence intérieur qui nous trouve, nous retrouve, nous fait accoucher de nous-mêmes, nous met au monde et nous engendre à notre vocation.
    Aubin, Catherine, Les fenêtres de l'âme. p.50.

    «  LE REGARD ... UN PUITS PROFOND « - PAUL BAUDIQUEY
    Seul l'amour qui est tendresse sait  
    dénuder pour guérir et magnifier. Il nous plonge dans un océan qui est, tout entier, celui de la miséricorde.
    Le regard, s'il est d'amour, est limpide à l'égal de l'eau des pierres les plus rares. Il est un puits profond, comme sont les chants d'amour, quand les mots sourdent et ruissellent de l'insondable du coeur .
    Paul Baudiquey -Extrait de «  Un Evangile selon Rembrandt – Editions Mamé -PAUL BAUDIQUEY

     le philosophe en méditation
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_tableaux_de_Rembrandt#/media/File:Rembrandt_-_The_Philosopher_in_Meditation.jpg

    UNE ANALYSE POSSIBLE DE CE TABLEAU :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Philosophe_en_m%C3%A9ditation

    RépondreSupprimer

Les commentaires de ce blog font l'objet d'une modération et sont publiés après vérification de leur contenu.